Education à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS)

Les jeunes ont un désir authentique et profond de réussir leur vie ; cela est vrai aussi d’un point de vue affectif.
« Pourquoi l’amour fait-il souffrir ? Quand je suis amoureuse, je crois toujours que c’est pour l’éternité… j’ai souvent été déçue… Peut-on croire à un couple qui dure ?» « A quel âge « faut-il » avoir sa première relation sexuelle ? » « Suis-je normal ? » « Et si j’étais homosexuel ? »
Des questions, les jeunes s’en posent… Lire la suite

SDCF – Anne Locht
04 229 79 33
0474 34 44 13
sdcfliege@gmail.com

Suzanne Renier « Clés pour aimer »
0498 78 67 85


Théodom : La place de la sexualité dans la vie du couple
Pascale Dutilleul, conseillère conjugale à Sceaux (92) nous présente son regard sur la place de la sexualité dans la vie du couple, le rôle à accorder au plaisir et à la satisfaction, l’évolution des questions posées par la sexualité aux différents âges de la vie d’un couple… Plus de contenus sur https://www.theodom.org


Sites à découvrir

O’YES (Organization for Youth Education & Sexuality – anciennement SIDA’SOS) est une ASBL créée par des jeunes et pour les jeunes. Elle est active dans le domaine de l’éducation et de la promotion de la santé.

Elle a pour mission de sensibiliser les jeunes, afin que ceux-ci deviennent des CRACS (Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires), à la santé sexuelle via l’éducation par les pairs afin de changer les mentalités et d’améliorer les comportements sur le long terme. O’YES est active tout au long de l’année dans les Universités, Hautes Ecoles et Ecoles Secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles via un parcours de jeux ludiques, interactifs et éducatifs.

O’YES lance MOULES FRITES, 1ère chaîne belge de santé sexuelle ICI

La santé sexuelle est un droit pour tout le monde ! Or, suite aux réflexions menées sur le terrain par nos jeunes stagiaires, volontaires et  auprès des étudiant·es, O’YES a constaté que l’accès à l’information sur la santé sexuelle est bien trop limité, en plus d’être inégal d’un public à l’autre.  Lire la suite